• Contact

    D'autres questions?

    Envoyez-nous un e-mail.

    BMC | Pater Pirestraat 11 | 2018 Anvers | BE 0840 651 389

cash_register

La fraude dans l’horeca

Il y a quelques années, un fournisseur Anversois fût contraint de déposer le bilan après s’être vu distribuer des caisses permettant de frauder. Fin 2011, lors du plus grand salon de l’Horeca, le parquet perquisitionne dans plusieurs établissements Bruxellois ainsi que chez leurs fournisseurs de caisse. Ce qui a garanti l’attention des médias. Plus récemment, un leadeur du marché s’est fait mettre sur la sellette. Le parquet semble vouloir être toujours plus rigoureux et ne semble pas hésiter à aller à l’encontre des grands dossiers.

Une fédération de l’Horeca minimalise et défend le secteur: ils se rendent compte que les systèmes proposés sur le marché sont approuvés par le fisc et empêchent donc toute forme de fraude. Mais est-ce bien cohérent avec la réalité du secteur ? Les médias citent un pourcentage de fraude qui atteindrait jusqu’à 70% et met en garde pour des contrôles en masse.

A partir du 1 janvier 2014, tous les softwares devrons satisfaire à des normes très spécifiques et être contrôlées par des « boîtes noires » (modules de contrôle fiscal). Si dès lors un client ou un fournisseur se rend coupable de fraude, c’est toute la chaîne des intéressés qui tombera. Le fisc gardera en permanence un fichier central avec tous les différents mécanismes de contrôle ainsi que les détails de chaque caisse installé. L’avenir de l’Horeca semble alors soudainement extrêmement limpide.

Qu’en pensez-vous? Votre avis et opinion sont les bienvenus dans notre sondage.

51 réflexions sur “La fraude dans l’horeca

  1. Le problème n’est pas la fraude de la TVA mais plutôt des charges trop lourdes du personnel, ce qui oblige le restaurateur à faire du noir pour payer son personnel.

    • La boîte noire c est une idee,mais le charge patronale c est exagere trop chere on va Tous faire faide dans l horeca et la l etat va perdre beaucoup!!

    • D’accord avec ça !
      Et au lieu de s’attaquer éternellement à la même couche de contribuables, l’Etat ferait bien de s’intéresser aux gros poissons de la fraude qui passent toujours au travers des mailles du filet…Parodie de justice à tous les niveaux qui fait croire aux masses que l’Etat joue bien son rôle de contrôleur…Mon oeil !!!

    • Pourquoi toujours accuser le restaurateur alors que c’est l’Etat qui encourage le travailleur à faire du noir.
      vous prenez le salaire de base d’un isolé 1.500 E par mois, celui-ci doit déduire ses charges, location studio, gaz, électricité il lui reste 800,-e. Avec 25,-e par jour il n’a pas le droit de rêver donc il cherche des petits boulots en noir pour se payer un peu de plaisir ce qui n’arrange pas le restaurateur car comme il est courageux l’on risque de le piquer.
      Il faut encourager les gens qui travaille car pendant ce temps tu ne dépense pas d’argent et si à l’avenir les heures supplémentaires étaient taxées raisonablement nous ne serions plus obligés d’avoir recours à ces rentrées.
      L’Etat croit qu’en réduisant le nombre d’heures de travail il va augmenter l’offre d’emploi, c’est faux il ne fait que diminuer la compétitivité des entreprises et qu’il arrête de créer des plans Activa et Consorts et de réduire une fois pour toute les charges pour que tout le monde soit sur le même pied d’égalité ces plans servent à créer de l’emploi pour des fonctionnaires.
      Alors la boite noire NON mais un meilleur équilibre entre les travailleurs actifs et le nombre de fonctionnaires OUI
      UN TRAVAILLEUR HEUREUX , C’EST UN PATRON HEUREUX

  2. Supprimer le noir est une bonne chose, toutefois le secteur souffre d’une fiscalité et une charge social trop lourde sans compter le sacrifice humain sur les heures de nuit.
    Pour que le fisc mène à bien sa mission, nous pourrions envisager un salaire de base taxé normalement, par exemple 1500€ et les surplus de salaire pour les heures du soir, WK totalement détaxé tant socialement que fiscalement.
    Ne surtout pas augmenter les taux de TVA.

  3. je travaille seule et parviens à vivre, petitement, de mon petit établissement. La dépense imposée par l’achat de cette « caisse noire » mettra en péril mon activité. c’est aussi l’avis d’autres personnes qui sont dans ma situation. J’aurais bien besoin, certains jours, à des moments ponctuels et imprévisibles, lors de « coup de feu » d’être aidée par quelqu’un mais je ne peux pas me le permettre financièrement car les horaires doivent être déterminés à l’avance. payer du personnel à ne rien faire est tout à fait impossible pour moi… les horaires devraient être un peu « à la carte », au vu du besoin au jour le jour. Alors là, on éviterait du travail au noir…

  4. Il existe déjà des lois qui obligent toute entreprise à garder la trace électronique des transactions qui lui ont permis d’établir le document proposé au client . La boîte noire n’est pas nécessaire .
    Et de sur-crois comme la directive à été retirée elle n’à pas existé donc depuis 2010 à quoi devrait être compatible les systèmes ?
    La mise en oeuvre n’est pas possible et remplacer tout le parc . . .

  5. Quel prix pour cette machine qui a comme seul but de contrôler l’exploitant Horeca ? Je regarde à deux fois pour m’acheter un nouveau moulin à poivre !
    Imposer des boites noires OK, mais aux frais de l’administration !!

    • tout à fait d’accord avec vous, nous avons déjà dur de nous maintenir, c’est à l’Etat d’assumer le coût de ce qu’il nous impose ! Et comme l’écrit Suzanne, pourquoi notre secteur uniquement ?

  6. “LA FRAUDE DANS L’HORECA” ça n’existe pas dans les autres secteurs? Pourqoui ils ont choisi HORECA, je suis certaine que mon coiffeur n’utilise aucune caisse, j’ai vu dans beaucoup de salons de beauté qu’ils travil seulement en ‘cash’, les magisins de nuit… je dois continuer??? Il y a de tant d’examplaires..Je ne pense pas que c’est juste qu’ils ont choisi HORECA comme le grand fradeur. C’est l’heure que nous joindre ensemble et demander que s’ils veulent mettre le caisse noir dans secteur HORECA, il faut le mettre dans toutes les autres secteurs qui travail en ‘cash’. c’est de la discrimination.

  7. Tout à fait d’accord avec le commentaire envisagé, le salaire serait payé sur base d’un montant forfaitaire, mais tout le monde doit aussi jouer le jeu de façon à ce que les salariés ne soient pas non plus escaves du sytème.
    J’avais pensé moi à baisser le taux de TVA uniformément à 6% mais il est vrai qu’en baissant la lourde fiscalité sur le travail ce serait tout aussi tenable avec un montant forfaitaire onss et des heures détaxées pourquoi faire du noir et ne pas faire du noir engendrerait automatiquement des rentées TVA allez les jeunes loups du fisc qui surveillent tout sur internet à vos calculettes…mais quid de l’aide pour l’investissement de ces fameuses caisses personne n’en parle les non initiés vont dire « mais c’est déductible » oui bien sur mais pour déduite un pourcentage taxable il faut payer la somme à 100%

  8. comment va-t-on financer ces caisses ?On m ‘ a proposé des systèmes de base à partir de 2500 htva.Pour ma part , j ‘ ai en plus du resto une activité de traiteur événementielle occasionnelle.Cela me permets d ‘ assurer du travail au personnel en période creuse.Il faudrait que j ‘investisse dans une deuxième caisse .Autant laisser tomber cette deuxième activité , et laisser tomber le personnel qui travaille pour ces occasions.

  9. ASSISTANCE FISCALE SPRL

    Aucun système, dans aucun secteur, ne pourra empécher les transaction au noir.
    Aucun système, dans aucun secteur, ne pourra empécher de payer des rémunérations occultes.
    Alors pourquoi l’Horeca?
    C’est l’exagération de certains qui ont attiré l’attention sur le secteur.
    Trop de faillites, trop de noir, trop de fraude sociale.

    Dire qu’il faut absolument faire du noir pour survivre est une hérésie. La loi est la même pour tous.

    La différence entre « hier » et « aujourd’hui » est que, pour être commerçant aujourd’hui, il faut aussi être un bon gestionnaire et pas seulement un bon vendeur.

    Bonne journée
    Un expert fiscal

    • Je suis restaurateur étoilé, vous connaiser un restaurant ou le chef fait 38 heures.

      C’est à dire que vous allé manger dans ce restaurant pour la qualité de cuisine du chef et que quand vous mangé vous constaté que c’est pas comme d’habitude et que l’on vous répond oui après c’est 38 heures c’est un autre chef = pas la même qualité.

    • Il est facile de faire un commentaire de ce genre quand on peut facturer toutes les heures qu’on preste à ses clients à des tarifs horaire impossible à obtenir dans l’horeca !!
      Trois exemples parmi tant d’autres :
      -Les heures de notre personnel un jour férié sont payées double ET le jour est récupéré ! Le 1er janvier de cette année, j’ai fait complet midi et soir avec la traditionnelle choucroute de Nouvel an ! Après avoir calculé les heures de mon personnel (qui était déclaré !), y compris les étudiants, je n’ai fait aucun bénéfices, mais plutôt des pertes ce jour-là ! Et pourtant les gens m’ont dit, vous avez une affaire qui tourne ! (ce qui n’est pas faux) Et le plus jeune de mes étudiants qui ne sait pas encore travailler a gagné 20 €/heure ! Moi, rien !
      -La semaine passée, un soir, j’ai fait 4 tables et la dernière, arrivée à 20 h 45 a pris 2 menus dégustations. A 21 h 30, les 3 autres tables avaient terminé, j’ai donc renvoyé mon serveur et la jeune fille de cuisine et j’ai terminé le service avec mon épouse. Personne ne nous a payé jusque 23 h 45 !
      -Il arrive souvent que la dernière table prenne encore un verre après les autres qui dure en général une heure ! Faites le calcul : Vente de la dernière tournée, 15 €, TVA 21 %, Charges globales (personnel compris) 60 %, Bénéfice ?? Si j’augmente mes prix, je passe pour un voleur ! Si je refuse le dernier verre, je ne suis pas sympa !
      Personne ne me contredira. L’horeca belge actuel est en sous-rendement !! Et si c’est vrai qu’il faut éliminer le noir, il faut aussi diminuer les charges, car notre personnel n’est pas rentable toutes les heures qu’il preste.

    • Tout à fait d’accord !!!
      aujourd’hui un restaurateur (pme), ce doit d’être un bon gestionnaire et un excellent personnel manager.
      Je travaille 18 h 00 par jour, je me lève à 8h30 du matin pour accueillir mon personnel à 9h15.
      je monte à mon bureau de 10h00 à 12h00 pour m’occuper des « papiers »
      A 12h00 je vais accueillir mes clients et je fais mon service de barman avec mon unique serveuse (on sert 40 cvts le midi)
      à 15h00 je remonte au bureau et je m’occupe de ma gestion et autre administratif jusque 18h00. à 18h00 je retourne au restaurant pour accueillir mon personnel, à 19h00 je commence mon service du soir, et oui monsieur je suis aussi serveur, barman, voiturier, parfois même je passe en cuisine, mais bon en général je fais l’accueil et mon service de salle avec une serveuse et un barman (70 cvt en moyenne le soir) à 2 h 00 du matin en général je clôture ma caisse.
      Monsieur j’ai fais 7 ans d’étude en France pour exercer ce métier, que j’adore. j’ai un restaurant qui fonctionne, un personnel réduit, je fais 18h00 par jour, je vous assure que j’ai parfois la tête qui va exploser tellement j’ai de choses en tête, mais si ça vous dit je vous invite à venir faire un stage dans mon restaurant et me suivre dans mon rythme.
      Alors vous comprendrez les spécificités de notre métier et vous comprendrez alors pourquoi une pme n’a pas la même souplesse administrative, qu’une grosse société… et que délégué n’est pas si évident que ça !

      bonne journée
      Monsieur ou Madame
      Profitez de vos soirée au restaurant, et un jour demandez vous quel est la charge de travail qui a été fourni par toute une équipe, pour vous présenter le repas que vous aller déguster.

    • Dufranne D.

      Dire qu’il faut absolument faire du noir pour survivre est une hérésie. La loi est la même pour tous.

      Réaction qui m’étonne au vue du nom de votre société.
      Quels genres de restaurants avez vous assisté?
      La difficulté dans l’assainissement du secteur est que chaque structure est différente, a des besoins et attentes propres.
      Mais OUI malheureusement la loi est la même pour tous.
      On nous pousse vers l’industrialisation du métier,au détriment du goût, du service de la qualité( ouvrez les yeux, voyez à quoi cela nous mène) IL FAUT FAVORISER l’ artisanat et l’excellence.
      Avez vous une idée du nombre d’heures de travail que nécessite une journée dans un restaurant? Non on ne travaille pas 7h35 par jour avec un coupure d’une heure pour le repas.
      Oui il y a toujours eu des profiteurs mais remanié le secteur arbitrairement n’y changera rien, les voleurs (ceux qui abusent resterons).
      Je suis certain qu’en effet sans noir et dans le contexte économique actuel bon nombre de structure vont s’écrouler. Dans mon cas la seul solution pour subsister sera de diminuer le personnel et d’ouvrir moins ( Whaooo je n’ai jamais eu cette mentalité) si vous avez d’autres conseils??
      Les guignols dirigeants mènent un combat qui ne sera bénéfique à personne. Tout comme vous ils ne prennent pas la peine d’ essayer de comprendre notre passion oui nous devons être bons vendeurs bons gestionnaires, créatifs, productifs, respectueux de multiples normes contraignantes et chers,gérer du perso. diplomate ……

    • Et bien si vous êtes expert fiscal et croyez connaitre l’horeca, et bien
      vous devez être un très mauvais expert fiscal (et manger de la merde surgelée pas cher)

      Vous vivez hors réalité mon ami.

      Il y a de très bon gestionnaires dans l’horeca, je vous invite d’ailleurs a découvrir
      un business plan réactualisé « boite noire » qui vous ouvrira les yeux.

  10. Les belges vont avoir un réveil douloureux ! En effet, l’horeca belge était un des plus convivial au monde. Fini le temps des longues discussions après repas avec un verre. Nous allons passer à l’horeca à la française, les services vont voler, les plats semi-préparé vont avoir les faveurs des chefs et on vous présentera l’addition dés le café… Simplement parce que les exploitants ne pourront plus se permettre de payer des heures sup.! Oui à un Horeca propre, mais Non aux charges plus qu’excessives !! Pour ma part, c’est réfléchi, je n’ai plus envie de faire toutes ces heures là pour gagner bien moins que mon chef…, je vais arrêter ! A bon entendeur…

  11. D’accord avec l’uniformisation du système à toutes les commissions paritaires, pas seulement l’Horeca, nous ne sommes pas les vilains petits canards du système, sinon pourquoi serions nous un des secteurs les plus touché par la crise!?
    D’accord également avec la nécessité URGENTE de diminuer le coût du travail afin que nous puissions, ne fut ce que, survivre…
    Et encore scandalisé par l’évidence d’une totale inadéquation entre la pensée des fonctionnaires et notre réalité.. en temps de crise, où nous devons faire attention à chaque cent, il nous falloir payer nous même l’outil de contrôle de l’état.. (et dire que l’état c’est moi???!!!, c’est totalement injuste et ridicule.

  12. !!! A quant les caisses noires pour les ministres et les banques ?
    Nous sommes des vaches a lait ,14 a 16 heurs de travail par jour et des devoirs a faire en plus
    ils veulent nous voir tous a poil

    • toi tu te réveil enfin! parce que comme vendeur de tapis y a pas mieux que les politiques, et le vol c’est leur qualité. si des fois ce n’est pas directement dans la caisse comme à l’ancienne, maintenant ils préparent des pseudo projets, pseudo réunions, pseudo voyages etc.. tous ça au frais la la princesse.

  13. Le nœud du problème c’est le fait que en horeca le personnel ne peut pas faire 38 heures et si on déclare tous le personnel est trop taxé, et donc ne veux pas travaillé plus si les heures sont déclarées, l’autre problème c’est que ça devient impayable avec les charges qui augmente proportionnellement.

    Moi je dit ne pas diminuer no charge, juste le plafonné la ou elles sont,et prendre une parti de celle-ci (500€) et les donné à notre personnel, imaginé tous les ouvriers de Belgique qui reçoivent 500€ de plus,ça c’est augmenté le pouvoir d’achat, les gents dépense plus et cela crée de l’emplois et nous allons payer beaucoup de TVA et de Contribution et tous le monde sera content.

  14. C’est une mauvaise direction, elle n’assure pas la pérénité du secteur horeca. C’est une mesure qui à court terme remplira un peu plus les caisses de l’état. A court terme seulement, car les PME, ne pourront plus payer, les charges sociales d’abord, licenciements en masse, car charges trop élevé, défection de la clientèle, car plus assez de personnel pour assurer le bon fonctionnement de l’établissement, baisse importante de chiffre d’affaire, cessation de paiement, faillite… Au final des milliers et des milliers d’emplois détruits, c’est le scénario certain de l’installation des caisses noires.
    Ou alors elles doivent être accompagnées d’une refonte complète des lois sociales qui régissent ce secteur. Car le régime actuel ne tient pas compte des contraintes de l’horeca.
    De plus comment devraient réagir les acteurs de l’horeca, alors que les grosses firmes internationales bénéficies d’abatements de charges sociales importantes sous prétexte qu’elles vont générées des millier d’emplois en s’installant dans le pays.
    Pense t-on aux milliers de personnes qui vont se retrouver sans emploie une fois cette mesure en fonction.
    On oubli aussi que la restauration est un métier de passionnés, ayant l’envie de faire plaisir, des gens qui se mettent en 4 pour satisfaire leur clientèle, mais qui se retrouve coincé par un coût du travail beaucoup trop élevé.
    Les gens qui nous gouvernent, n’ont aucune conscience des réalités du secteur, ils ne voient que les pièces sonnantes et trébuchantes qui ne rentrent pas dans leur caisse… Mais cette pseudo fraude, est pour la plus part des pme horeca, une question de survie…

  15. je ne la mettrais que si on me l offre et UNIQUEMENT si l horeca n est pas le seul secteur obligé
    nous sommes tous des masos a travailler 12 heures par jour,6 a 7 jours semaine,nous sommes des moutons a accepter toutes les nouvelles taxes chaque annee
    je suis ds ce metier depuis 23 ans,peut etre est il temps que je pense a autre chose…..

  16. J’aicommencé dans L’HORECA à l’age de 27ans.
    J’ai créer différent restaurant sans avoir fait fortune, mais en payant trés bien mon perssonnels et en étant heureuse de notre embiance dans le travail. A 65 ans je viens d’ouvrir une brasserie et un restaurant pour mon gamin. Depuis plusieur mois je ne dort plus car les charges patronal sont insurmontable…
    11 personnes déclarée temps plein à 39H. Que dire des heures des heures prestées réellement? Je pense que nous allons droit dans le mur…..

    • Vous avez tout à fait raison . Après 35 ans d’activité dans la restauration, dont 25 comme indépendant, j’exploite actuellement un établissement qui emploie 12 personnes. (soit environ 20.000€ d’ONSS par mois !!!)L’introduction de cette nouvelle caisse, si elle a lieu, sera pour moi la « goutte qui fait déborder le vase ». J’envisagerai dans ce cas de cesser mes activités sans attendre l’âge de la retraite.

    • moi je suis dans le métiers depuis un bon bout de temps, et quand on a 11 ou 12 ou 20 personnes qui travaillent, c’est que ça tourne. en fait c’est à cause de patrons comme vous que l’horeca a cette réputation. Vous avez la qualité aussi de marchand de tapis. a bonne entendeur.

      • Bonjour monsieur Dufour,

        je vous souhaite d’avoir un commerce avec 12 voir plus de membre du personnel, et vous verrez que avoir un commerce qui tourne d’apparence, ne rime pas toujours avec bénéfice.

        Souvent c’est juste asser que pour payé les charges.

        à bonne entendeur.

      • Mr Defour, avec un commentaire comme le vôtre, c’est pour cela que vous êtes un ouvrier et pas un patron, car vous ne savez pas compter.

  17. SKOCEK Johann

    Celui qui veut faire du noir le fera toujours.
    Quand on n’a pas fait de ticket de tva, ce qui arrive souvent, pourquoi devrait on pointer? Ce qui veut dire que l’on ne pointera ce que l’on a envie.
    Je ne sais pas à quoi va servir cette boite noire?????

  18. Assistance fiscale SPRL ne connait manifestement pas le noeud du problème,trop facile de parler ainsi je suis comptable fiscaliste moi aussi mais j’ai mes deux fils qui sont restaurateurs indépendants, franchement ils seraient bien plus à l’aise financièrement s’ils étaient salariés, vous raisonnez exactement comme nos sbires du fisc c’est avec des raisonnements comme vous avez qu’on est occupé de tout foutre par terre, vous ne réalisez pas qu’un restaurateur réservations ou pas ne peut jamais être tout seul qu’il ne peut programmer ses réservations, doit parfois refuser le samedi mais souhaiterait avoir plus de clients en semaine donc pas évident de gérer le personnel, les charges fixes sont très lourdes et ont augmenté de façon exponentielle, très désagréable de se faire traîter de voleur et de Calimero mais bon tout le monde ne peut pas comprendre

  19. Pourquoi devons nous acheter ces boites noires, elle devrait être fournie par l’état, ils veulent nous gérer , nous espionner comme si on était des voleurs. On se bat pour tenir le coup , et nous devons supporter le stress des factures , des charges excessifs, du travail que nous devons assumer souvent en faisant les taches du personnel que nous ne pouvons pas embaucher suite au charges trop élevés. Je n ai pas de femme de ménage et le matin avant le service de midi , je nettoie et je fais aussi hôtel,et cela m oblige a faire les chambres avant de commencer la cuisine.Nous devons nous plier a de nouvelles taxes qui arrivent du jour au lendemain, par exemple l asfca a instauré une nouvelle taxe sur les chambres d hôtel , alors que normalement c est la chaîne alimentaire , je ne vois pas le rapport .
    Nous n arrivons plus à avoir une vie déscente et on nous condamne encore
    Il y en a marre de ces loi , on en peut plus
    Messieurs qui faites les loi prenez notre place, et vous serez ce que c est de travailler , la seule différence , nous, on aime notre métier ,c’ est un métier de cœur quand on voit nos clients apprécier ce qu on fait avec nos mains
    Pourquoi acheter ces machines , qui coûtent chères , fournissez nous les , mais ne nous imposez pas l achat
    Merci

  20. Moi je cherche tout simplement a vendre mon hôtel.
    car les temps sont dur et en plus d’être dans une région qui ne bouge pas au niveau communale. je ne vois plus l’intérêt des rester dans un pays qui veut notre mort. Il n y a pas plus voleur que le système. Je suis dans la même situation que Chantal, à devoir faire un maximum de chose qu’une employé pourrait faire, mais cela coûte trop cher pour moi.Pourquoi les grosses entreprises ne paient pas les mêmes charges que nous ? un autre exemple: 87 % de taxe sur le produit pétrolier, mais le mazout de chauffage qui devrait être de première Nécessité pour tout le monde.dans mon entourage, je connais des gens qui mettent par 150 L de mazout parce qu’il ne peuvent pas faire autrement.Il me faut 5000 € pour un plein de mazout. ARRÊTEZ de taxer…Messieurs les ministres, vous voulez remplir vos caisses. voilà la solution. fermez les portes aux étrangers pendant 10 ans, conduisez vos voitures, diminuez vos salaire de moitié, envoyez nous vos techniciennes de surface payé par le système. et tout sera nickel. merci.

  21. Contre les profs qui donnent des cours particulier a 15€ de l’heure au noir, contre les femme qui coiffent et
    Qui font des faux ongles a domicile, contre les femmes de ménages, les laveurs de vitres, les travaux de peinture, de jardinnage, les distribueurs de flyers, contre les dames de compagnie, … Que va t’on faire??
    Juste l’horeca?

    • Contre les marchand ambulant qui font là vraiment énormément de noir, contre les marchands de produits illicites et qui sont connu par le fisc, contre les parking qui délivre des reçus uniquement après qu’on le demande, contre les vache qui produisent 30 litres de lait mais on en déclare que 10, contre les horodateurs qui vont dans les caisse du bourgmestre, contre l’hiver qui est trop long et on a du payer plus en énergie de chauffe, contre le bruit qui me donne le mal de tête et j’ai du acheter un dafalgan à 8euro dont 2 de taxe et tva, contre ……

  22. Bonjour à tous,

    Que dire de plus que ces commentaires qui viennent de personnes qui savent de quoi ils parlent.
    Je suis restaurateur depuis plus de 28 ans et croyez moi les belles années sont derrières.
    Néanmoins, nous faisons un métier très agréable et nous ne pouvons nous en passer même si en calculant bien le personnel qui travaille moi gagne à l’heure mieux que moi.
    Il est vrai que le système est hyper mal fait.
    Que ce soit au niveau – TVA – Charges salariales – nombreuses heures de prestations indispensables – Dimona (ingérable)- un personnel qui est de moins en moins motivé – un personnel qui est très instable et surtout avec ce rouleau compresseur qui est l’état et les différenets institutions financières qui ne se soucient guère des problèmes des indépendants, excepté au moment des élections ou pour signer des contrats ou encore dans leur PUB.
    Il faut arrêter de dire que les indépendants ont la belle vie et ont l’avantage de gérer leur vie selon leur bon vouloir. Actuellement ils ont juste le droit de travailler pour survivre.Mais il faut avouer que l’état est bien au courant de toutes ces fraudes (pas seulement dans l’horeca), mais il ferme les yeux sur beaucoup de choses car pas très bons pour leur électeurs.
    L’Etat a besoin d’argent .. attention, dans le monde des affaires il n’ y a pas de pitié ..business is business (pas chez moi) donc, il va venir le chercher chez vous très bientôt.Tout le monde est à la même enseigne.
    Allez..soyons optimiste et réaliste..de mon côté mes enfants sont en bonne santé tout comme moi et çà c’est le plus important !
    Bonne journée à tous.

    • Mmmmhh ouais! ouais!je vais y pensé. mais de toute façon je me fais plus d’illusion sur ce pays. mes enfants étudier et ils partirons d’ici ça c’est sur, l’avenir est ailleurs pour eux.

  23. Bonjour,
    Difficile de comprendre comment nous en sommes arrivés la!
    Comment en situation de crise, reconnue dans le secteur de l’horeca, on puisse en rajouter une couche! Pourquoi accepter d’être en situation de coupables et de contrôle?
    Pourquoi sommes nous « abandonnés » en ces temps de crise?
    Il y a quelques semaines, j’ai vu arriver 5 personnes pour me contrôler. Ils doivent accomplir leur travail, certes, mais pourquoi 5 personnes? Certains agressifs parce « ce n’est pas pour cette fois! ». Je suis restée d’un calme olympien. Rien à me reprocher mais aussi de rage. 5 personnes payées je ne sais combien/mois pour « contrôler ». Mon établissement est ouvert depuis 2 ans, c’est un bébé que j’exploite avec 1 ouvrière. Je m’accroche car le projet est fantastique. Mais je ne suis pas certaine de pouvoir continuer. Investir encore est impossible. J’enrage, j’ai déjà la caisse adéquate, il faut en plus cette fameuse boîte, à combien? J’enrage d’autant plus que nos contrôleurs en sont encore au stade des questionnaires au papier carbone!!! J’enrage parce-que finalement, aujourd’hui, pour avancer au mieux, ce n’est pas de contrôle dont j’ai besoin mais de consultance. Une seule personne en consultance pour analyser les divers casquettes et toques que réclame l’exploitation d’un établissement. savoir si je peux et comment je peux les porter au mieux pour vivre de mon travail. Et puis, nous avons besoin de « concurrents ». Nos clients doivent être attiré par l’établissement voisin pour désirer en changer ou vouloir découvrir le nôtre. Il n’est pas temps de se désolidariser. Il n’est pas temps que l’un ou l’autre mette la clé sous la porte, sans cela, bien des lieux deviendraient désert. Nos client ne se déplaceraient plus pour nous découvrir. Bonne chance et courage à tout un chacun.

    • Je ne répond pas seulement à Sylvie mais à tous mes confrères restaurateurs, hoteliers ou cafetiers. Nos politiques (quelque soit le parti) sont dans des bulles. Ils ne connaissent pas notre métier. J’exploite un établissement depuis 37 ans. Le noir dans l’HORECA est essentiellement pour payer les heures supplémentaires. Comment pouvons nous concevoir de mettre nos clients à la porte lorsque nos travailleurs ont comblé leurs heures de travail contractuelles. Il se disent qu’il est possible d’engager une personne pour faire le complément soit une ou deux heures de plus. Qu’ils nous trouvent ces personnes. En plus cet argent (noir ou gris) reste dans le pays. Voyez la délocalisation des multinationales qui ont pompé toutes les aides à l’emploi et qui se tirent lorsqu’il n’y a plus grand chose à prendre. Je rejoins également les personnes qui signalent qu’il y a du noir partout (même chez les fonctionnaires). Dans ce cas, je reprends un article de la constitution belge. « Tous les citoyens sont égaux devant la loi ». Pour moi, il y a discrimination par rapport aux autres secteurs. Qu’est ce qui va se passer. Tous les commerces Horéca sont à remettre et en plus ils ne valent plus rien vu l’offre et la demande. Les faillites déjà abondantes début d’année continueront à progresser. Cela fera un paquet de chômeurs en plus. Sans compter les indépendants qui n’y ont pas droit et qui se retrouveront au CPAS. L’état aura t-il plus dans ses caisses ? La société considère que les indépendants sont riches! ce n’est plus le cas. La marge bénéficiaire dans notre secteur est ridicule. Comme moi vous savez que si j’ai 0 client (ce qui peut arriver à certaines heures), je dois payer 3 personnes une dans le bar, une dans la salle et une dans le comptoir.Je suis presqu’en fin de carrière, je ne suis pas propriétaire, je n’ai pas des comptes à l’étranger, je vis simplement car je n’ai pas eu le temps de profiter des loisirs vu la somme de travail que demande notre secteur.

      • tout a fait en accord avec Yvette je suis restaurateur depuis quarante ans, et aucune économie,ni bien,et beaucoup de privation durant toute cette vie

      • Bravo Yvette
        nous avons deux établissements horeca et employons presque 30 personnes
        nous travaillons sans compter les heures et parfois nous ne savons même pas prendre notre salaire
        Si nous payons l’onss en retard, ils nous demandent des intérêts et pas des moindres et idem pour la TVA ils vous font un compte régularisateur .
        Par contre la tva, s’ils vous doivent de l’argent il le reporte et si vous voulez le réclamer vous vous payez un contrôle illico
        on pénalise le travail et on incite les gens à ne plus rien faire
        ou sommes plus fatigués par tout les tracas et toute la paperasserie que par le travail lui-même sans compter les « bonnes nuits de sommeil »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*